Paroisse Saint-François-de-Sales

07 86 27 28 41‬

Messe du Jour de Noël

Publié par Dominique Adam le 25 décembre 2020

Homélie

Il y a quelques jours, j’étais à l’école Marie-Joseph, et j’ai demandé aux enfants: pour vous, Noël, c’est quoi? 

Réponse: une fête de famille… c’est pas une mauvaise réponse, mais la fête de famille, je la situerai plutôt dimanche prochain, où nous allons fêter la Sainte Famille, et, avec la Sainte Famille, toutes les familles de la terre…

Autre réponse: on se fait des cadeaux… J’ai fait préciser: on se fait des cadeaux, ça veut dire que toi aussi, tu offres des cadeaux, ou tu en reçois seulement? Non, j’en offre aussi… De façon assez subtile, je suis passé de « faire » à « offrir », qui me semble plus juste.

Je crois que c’est le 3e ou le 4e enfant, qui a dit: on fête la naissance de Jésus! 

Ah, c’est pas mal…, on s’approche… 

On s’approche seulement… Car Noël, c’est bien plus que la naissance de Jésus… Tenez, saint Jean, dont nous venons d’entendre la proclamation de l’évangile, pour parler de la naissance de Jésus, va nous dire que la lumière est venue chez les hommes…

La lumière: et il précise: Jésus est la véritable lumière qui illumine tout homme! 

Hier soir, nous entendions le récit de Luc, qui nous rapporte, un peu à la façon d’un journaliste, comment les choses se sont passées: où, quand, comment…?

Saint Jean, lui, ne se focalise pas sur l’instant « t », ou plutôt l’instant « 0 » de la naissance de Jésus. Il prend de la hauteur, ce n’est pas pour rien si le symbole par lequel on le représente, c’est l’aigle! 

Saint Jean nous fait entrer dans la signification de l’événement, c’est pourquoi il nous renvoie à l’origine, ce qui est dans le dessein de Dieu depuis toujours. 

« Au commencement était le Verbe… Il était au commencement auprès de Dieu… En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

»

Si Jésus est la vie par qui nous recevons la vie, cela veut dire que, 

ce que fêtons-nous à Noël, c’est quelque chose qui a à voir avec notre naissance, à nous…

Comme si, à Noël, nous recevions un surcroît de vie, ou un surplus de vie, je ne sais pas comment le dire, j’irais jusqu’à dire: nous recevons une vie qui a un goût d’éternité…

Et vous voyez, je crois que, par delà l’émotion qui peut surgir et à l’évocation de Noël, nous sentons que Noël touche à quelque chose de vital. Et que donc, il en va de notre avenir. 

« En Jésus est la vie, et cette vie est la lumière des hommes; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas accueilli. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. »

Comment dire mieux que Noël touche à notre « avenir », puisqu’il s’agit pour nous de devenir enfants de Dieu.

Noël, c’est la fête de l’amitié que Dieu offre à tout homme.

A Noël, Dieu te fais un cadeau: le pouvoir de devenir son enfant;

A Noël, Dieu te donne une famille: la Sainte Trinité: il te fait entrer dans l’intimité du Père et du Fils.

A Noël, Dieu te fait une promesse: « la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée! »

Les ténèbres qui, parfois, envahissent ton cœur: le péché, l’angoisse, la crainte devant l’avenir, tes échecs, tes doutes, le sentiment d’inutilité qui peut s’emparer de toi, toutes ces ténèbres qui t’empêchent de vivre, n’arrêteront pas la lumière. Dieu te promet une lumière qui peut vaincre en toi tout ce qui t’empêche
de vivre bien, de vivre pleinement: Jésus est la vie en plénitude qui te donne un surcroît de vie, et d’espérance. 

Cette lumière, c’est Jésus, l’Emmanuel, Dieu-avec-nous, qui te promet sa présence au quotidien, dans tous les moments de ta vie, qu’ils soient tristes ou joyeux, qu’ils soient traversés par des épreuves ou par des moments d’allégresse. 

Comment découvre-t-on cette proximité de Dieu?

Quand on sent sourdre en soi une joie qui nous transporte sans qu’on puisse y trouver une cause précise;

Quand, dans les moments difficiles, on sent en soi comme un appui, une force qui n’est pas nôtre, et qui nous fait tenir, ou même qui nous relève si l’on a chuté;

Quand nos fragilités, nos blessures, ou même nos handicaps deviennent le chemin par lequel nous allons nous ouvrir aux autres, 

Quand la paix nous habite profondément,

En toutes ces occasions nous pouvons sentir la proximité de Dieu, l’Emmanuel, Dieu-avec-nous.

Alors, tout à l’heure, quand vous rentrerez chez vous, ou auprès des gens
que vous rencontrerez aujourd’hui, ne dites surtout pas: « bonnes fêtes, comme on l’entend de plus en plus quand on fait ses courses. » 

Mais dites: « Joyeux Noël »: ce qu’on peut entendre comme: joyeuse naissance! Joyeuse naissance, parce que le Prince de la vie, vient te donner la vie, sa vie, sa lumière, sa force, sa joie, sa paix.

Joyeux Noël! 

Amen. 

Copyright © 2021
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram