Solennité de la Toussaint

FETE DE LA TOUSSAINT

La fête de la Toussaint fête de la joie , fête de l’espérance chrétienne, de celles et ceux qui nous ont quittés, nos défunts que nous avons aimés, choyés sur cette terre.

Nous penserons à eux plus particulièrement demain lors de la commémoration de tous les fidèles défunts. Nous avons tendance à confondre un peu les deux, mais ce n’est pas grave. Il y a un lien très fort entre les deux.

Réjouissons-nous, chers amis, soyons dans l’allégresse. Toussaint, cette fête atteste déjà qu’à la fin de notre vie terrestre, la vie n’est pas détruite, mais elle est transformée en Christ, fête de la vie éternelle en Dieu.

La communion de tous les saints et saintes de Dieu est cette foule immense des amis de Dieu. Présence actuelle et avenir vers lequel nous cheminons.

Ils sont nombreux celles et ceux qui nous précèdent, ils sont nombreux tous les saints que nous fêtons aujourd’hui solennellement. Nous en connaissons quelques-uns par leurs noms. Ils sont inscrits dans le calendrier liturgique.

Dans cette foule immense il y a des connus, des inconnus, des anonymes, des non reconnus. Toutes et tous vivant désormais près de Dieu, participant à la plénitude de son amour.

Ils ont cru en Jésus, ils ont été appelés par lui, ils ont aimé comme lui, ils ont annoncé son salut pour tous les hommes et donné leur vie en suivant ses pas fidèlement, souvent au prix de leur vie, ils sont morts martyrs. Ils ne peuvent être séparés de lui et sont désormais à ses côtés.

Pour nous, ils demeurent des témoins authentiques, des héros de la foi qui ont vécu dans leur cœur et dans leur chair les béatitudes de Jésus. L’Église nous les donne comme saints .

Leur sainteté n’était pas la perfection d’un code moral, mais la perfection de l’amour pour Dieu et pour le prochain. Je pense à saint Maximilien Kolbe qui, à Auschwitz, se rend volontaire pour mourir à la place d’un père de famille ; je pense aussi à d’autres saints non moins connus : Mère Teresa de Calcutta, Don Bosco, Dominique Savio, sainte Rita et saint Roch, patron de cette église.

Foule immense que nul ne peut dénombrer, dit l’Apocalypse de saint Jean. Il y a encore de la place pour nous ! Oui pour nous !

Ne serait-pas notre vocation ? Chacun d’entre nous est personnellement appelé à la sainteté. Depuis notre baptême, Dieu, en Jésus, a fait de nous des filles et des fils de Dieu.
Ne pensons pas que la sainteté soit réservée à quelques-uns. Nous nous ferions une fausse idée de la sainteté.

La sainteté est pour nous aussi. Comment y parvenir ? C’est en vivant cette filiation de fils et de filles de Dieu, jour après jour que nous devenons des saints sans même le savoir !

La sainteté comme don de Dieu. Les saints que nous connaissons n’ont pas été des personnes déconnectées de notre monde. Ils étaient de notre chair.

Il ne s’agit pas de faire des choses extraordinaires comme nous le rappelle notre pape François. Dans son exhortation apostolique Gaudete et Exsultate, « Réjouissez-vous et exultez ». Il suffit d’aimer dans le concret de nos vies quotidiennes par de petits gestes tout simples, par des attitudes bienveillantes auprès de nos frères et de nos sœurs.

Mettre en œuvre avec la force de l’Esprit Saint ce que Jésus déclare dans les huit béatitudes, que l’on pourrait résumer en une seule : il suffit d’aimer.

Il y a aussi cette belle recette que nous laisse saint Paul dans sa lettre aux Colossiens, chapitre 3, versets 12 à 17.

« Vous les élus de Dieu, ses saints et ses biens aimés, revêtez des sentiments de tendresse, de compassion, de bienveillance, d’humilité, de douceur, de patience, supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous. Par-dessus tout, ayez de l’amour. »

Frères et sœurs, n’ayons pas peur de nous laisser entraîner sur ce même chemin déjà emprunté par tous ceux qui ont essayé de laisser conduire leur vie par l’amour de Dieu.

Bonne fête de Toussaint, à toutes et à tous.

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Retour haut de page