Onction des malades

L’onction des malades

Malades à Lourdes
Malades à Lourdes

Le sacrement de l’onction des malades n’est pas un sacrement réservé aux derniers moments comme le laissait entendre l’expression « extrême onction ». Ce sacrement ne s’adresse pas seulement aux grands malades à l’article de la mort et aux personnes âgées dont les forces déclinent. il peut être donné à une personne jeune, par exemple, avant une opération grave. L’onction des malades peut être reçue plusieurs fois dans sa vie.

L’onction des malades manifeste la présence pleine de sollicitude et de compassion de Jésus en ces moments particulièrement douloureux et angoissants où l’homme fait l’expérience de sa fragilité: l’accueil des malades et les guérisons miraculeuses sont une partie essentielle de la mission de Jésus, mission qu’il a voulu confier à ses apôtres: « Ils faisaient des onctions d’huile à de nombreux infirmes et les guérissaient (Marc 6, 13). »

Comment reçoit-on le sacrement des malades?

Seuls les prêtres peuvent donner le sacrement des malades. Le sacrement est conféré par l’imposition des mains en silence, suivie de l’onction faite sur le front et les mains avec l’huile des malades bénite lors de la messe chrismale. Le prêtre dit: « N., par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté, vous réconforte par la grâce de l’Esprit-Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous vos péchés, qu’il vous sauve et vous relève. »

La célébration peut se dérouler à l’hôpital, chez le malade ou lors d’une célébration communautaire.

Qu’apporte le sacrement des malades?

Par la force de l’Esprit-Saint, les fruits du sacrement sont : l’union du malade à la souffrance de Jésus au moment de sa Passion; le réconfort, la paix et le courage pour supporter chrétiennement les souffrances de la maladie ou de la vieillesse; le pardon des péchés si la confession n’a pas été possible; le rétablissement de la santé dans certains cas.[/vc_column_text]

Share