Aumônerie

globe avec mainsL’aumônerie est la suite du catéchisme. Elle s’adresse aux collégiens et aux lycéens. Elle diffère du catéchisme  par la méthode: une large place est laissée au dialogue, à l’échange. L’adolescent y apprend à mieux percevoir les enjeux de la foi pour sa vie personnelle.

L’aumônerie est aussi un lieu où l’on s’ouvre davantage au monde: au moment du Carême, une action de solidarité est proposée aux jeunes. Parfois, un intervenant extérieur vient parler aux jeunes sur un problème de société.

En cinquième, il leur est proposé de faire leur profession de foi.

Le plus souvent, ce sont leurs parents qui ont demandé pour leurs enfants le baptême. Le jour de leur profession de foi (autrefois appelée communion solennelle), ils proclament publiquement et solennellement qu’ils sont heureux de croire. Ils « confirment » en quelque sorte le baptême que leurs parents, le plus souvent, ont choisi pour eux, alors qu’ils n’étaient pas encore en âge de décider. A l’occasion de la profession de foi, on retrouve certains symboles propres au baptême:

  • l’aube qui rappelle le vêtement blanc du baptême
  • la profession de foi baptismale
  • le cierge (remis au parrain du baptême)

La confirmation:
L’initiation chrétienne s’achève avec le sacrement de la confirmation, qui est proposé aux jeunes de troisième.

Dans les premiers siècles de l’Eglise, le baptême, la communion (ou Eucharistie), ainsi que la confirmation étaient donnés au cours d’une même célébration. Pour des raisons historiques, ces trois sacrements se sont trouvés séparés dans le temps, mais il faut toujours penser qu’ils forment une unité. L’Eucharistie nourrit la vie chrétienne, et la confirmation apporte croissance et approfondissement de la grâce baptismale.

Tout jeune, quel que soit son parcours antérieur, peut faire partie de l’aumônerie, qu’il soit baptisé ou non. S’il le souhaite, il pourra entamer une préparation au baptême, ou à la première communion, à tout moment, quel que soit son âge.

Contact: doadam244@gmail.com

Share